Autres spécialisations

Vous êtes ici :AccueilAutres spécialisations : Sexothérapie - Psychologie du Travail - Psychopathologie

La sexothérapie

La sexothérapie concerne tout ce qui est attrait aux problématiques de nature sexuelle (éjaculation précoce, anorgasmie, troubles de l'érection, vaginisme, baisse ou absence de désir, fantasme envahissants,…).

La sexothérapie doit être distinguée de la sexologie qui relève du domaine médical.

En effet, avant ou en parallèle de toute consultation de sexothérapie, il est nécessaire de réaliser un bilan médical qui permettra d'exclure d'éventuelles causes organiques et c'est alors aux sexologues qu'ils faut s'adresser.

Puis, que les causes organiques soient présentes ou non, la sexothérapie va permettre d'aborder ces problématiques intimes autrement.

D'abord parce qu'un thérapeute formé en sexothérapie est en mesure d'entendre et d'accueillir sans jugement le discours d'une personne sur son intimité sexuelle.

Et enfin parce qu'un sexothérapeute dispose d'outils spécifiques pour travailler sur ces problématiques délicates (questionnaires, métaphores hypnotiques, prescriptions de tâches…).

La psychologie du travail

La Psychologie du travail étudie les relations entre l'individu et son environnement professionnel selon deux grands axes :

1

Le premier axe, l'axe de la "psychométrie", concerne l'étude des différences interindividuelles (traits de personnalité, aptitudes intellectuelles, valeurs, quotient émotionnel…) et leurs liens avec l'adaptation au travail. La psychométrie conçoit et diffuse des outils de mesure de l'adéquation potentielle entre un individu et son travail (passé, présent ou avenir). Ces outils peuvent être utilisés dans différents domaines d'application comme l'orientation professionnelle, le recrutement, la mobilité interne…

2

Le second axe étudie l'influence de l'environnement et des conditions de travail (organisation du travail, culture d'entreprise, type de management) sur la vie psychologique et sociale des individus. En d'autres termes, la question est de savoir comment, et si l'organisation du travail produit du risque psycho-social pour les personnes qui y participent et bien sûr, comment faire en sorte de minimiser ces risques.

La psychologie du travail n'est pas à proprement dit une méthode thérapeutique. Toutefois, des connaissances en psychologie du travail peuvent permettre au thérapeute de mieux comprendre ce qui se joue chez le patient en cas de problématique lié à la sphère professionnelle (stress, difficultés avec le management ou avec l'autorité en général, inadéquation de valeurs…).

La psychopathologie

La psychopathologie est une discipline qui étudie les pathologies cliniques et psychiatriques.

Cette discipline et ses applications sont réservées aux psychiatres car les patients qui présentent des troubles psychopathologiques peuvent avoir besoin d'un suivi pharmacologique.

Pour plus d'informations, voir la rubrique sur les différences entre psychanalyste, psychiatre, psychologue thérapeute et thérapeute.

Toutefois, il est indispensable pour tout bon thérapeute d'avoir un minimum de formation en psychopathologie afin de pouvoir identifier un éventuel besoin de prise en charge psychiatrique ou pour suivre des patients qui bénéficient parallèlement d'un suivi psychiatrique.

Copyright © 2019 Clémence Chabolle. Tous droits réservés

13 rue de France, 77300 Fontainebleau & 7 rue de Provence, 75009 Paris  - -  Téléphone: 01 84 88 88 00

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib